Rejoignez-nous sur Facebook
 022 508 73 50     Rue Jean-Sénebier 20 - 1205 GENEVE
2499

Biorésonance

La Biorésonance à La Clinique naturelle avec notre spécialiste Philippe

Technique permettant de repérer des « anomalies électromagnétiques » au sein des organes et de les rectifier en envoyant des signaux de très faible intensité.

Toute forme de matière est composée d’énergie et émet de l’énergie


Chaque être vivant, chaque partie du corps, chaque cellule, chaque bactérie, chaque virus, chaque plante…  bref l’ensemble des substances naturelles ou chimiques émettent une énergie sous forme de vibrations selon une longueur d’onde et une fréquence caractéristique qui lui est propre. Le corps humain sain émet donc un faisceau d’ondes – de longueurs et de fréquences diverses – (correspondant à tous les organes) dont la mesure globale représente une courbe homogène.

Les cellules communiquent entre elles


Les vibrations émises par chaque cellule servent à la communication. La science a su démontrer qu’au sein de tout organisme vivant il existe une communication intercellulaire permettant de réguler le fonctionnement (croissance, sécrétion…).

Dans un corps sain, la communication intercellulaire est harmonieuse. Cela permet à  chaque cellule, respectivement à chaque partie du corps, d’accomplir la tâche qui lui est destinée, au profit de l’équilibre de l’ensemble de l’organisme.

Certaines influences ou substances nocives peuvent « parasiter » la communication entre les cellules. Lorsque des substances nuisibles (substances toxiques, virus, bactéries, etc.) ou agents physiques (irradiations, pollution…) agissent sur le corps, ils créent des interférences et perturbent  la communication entre les cellules.

Les facteurs responsables de la perturbation des fréquences vibratoires sont nombreux :

  • mauvaise alimentation
  • mauvaise hygiène de vie
  • stress ou choc émotionnel
  • allergènes alimentaires, environnementaux ou cosmétiques
  • vaccins
  • médicaments
  • présence de perturbations électriques ou électromagnétiques chez soi ou au travail
  • métaux toxiques

Une communication intercellulaire perturbée peut provoquer des symptômes ou des maladies


Si la communication entre les cellules est parasitée, le travail cellulaire peut être perturbé. Les conséquences se manifesteront plus ou moins rapidement : malaises indéfinis, baisse de rendement, fatigue chronique…
Si la perturbation dure, cela peut entraîner des transformations organiques (lésions d’organe) accompagnées de symptômes spécifiques à une maladie.

Crédibilité du concept


Dans le concept de biorésonance, les molécules du corps émettent des ondes électromagnétiques. Celles-ci présentent un spectre typique pour chaque personne, formé de parties harmonieuses et discordantes.

La biorésonance est destinée aux pathologies ci-dessous:

  • eczéma
  • asthme
  • rhume des foins
  • allergies alimentaires
  • dermatite atopique
  • migraine
  • maladies rhumatismales
  • problèmes dentaires ou maxillaires
  • douleurs chroniques
  • stress, surmenage
  • syndrome de fatigue chronique
bioresonance

Le bilan énergétique, comment ça marche ?


Ce procédé inédit et breveté qui a largement fait ses preuves dans le monde entier, est basé sur l’analyse informatique des flux énergétiques de l’organisme. Cette technologie permet de mesurer de manière extrêmement fine et précise, organe par organe et système par système, l’état physiologique de l’individu.

Le traitement et son déroulement


Pour poser son diagnostic, le thérapeute utilise un appareil électronique relié au patient par des électrodes. La séance se déroule de la manière suivante :

Première étape, l’analyse : Une analyse établie en seulement 8 min donne tous les éléments nécessaires pour fixer le meilleur ordre et l’intensité des étapes du traitement. Durant ces 8 minutes, plusieurs milliers de fréquences passent par les électrodes dans le corps du patient, puis sont analysées par l’ordinateur (à la manière d’un sonar). Les vibrations électromagnétiques perturbatrices sont ensuite présentées sous forme de graphiques.

Deuxième étape, le traitement : après la mesure, le thérapeute analyse les résultats et fixe les priorités de traitement et leur intensité. Les vibrations sont transformées et réintroduites dans le corps, sous forme de vibrations thérapeutiques. Les ondes perturbées sont ainsi neutralisées. Cela engendre le renforcement des défenses immunitaires propres à l’organisme et une mise en marche des mécanismes de régénération spontanée. La durée du traitement dépend du mal à traiter et du patient.